jeudi 27 avril 2017

Second tour de l'élection présidentielle, déclaration de Jean-Paul Trovero

Chers concitoyens et concitoyennes,
La candidate du parti de la haine, de la xénophobie et de la division ne doit pas être à la tête de la France et de notre République. 
Je demande au peuple français et tout particulièrement à mes concitoyens Fontainois, de prendre le bulletin Marine LE PEN et de le jeter à la poubelle. 
Une fois cela fait il ne restera que le bulletin Emmanuel MACRON à votre disposition. Il vous appartiendra, en votre âme et conscience, de vous en emparer. 
Dans le contexte politique actuel où le refus du FN doit s'exprimer très vigoureusement, un Président de la République Française nommé Emmanuel MACRON est un moindre mal mais il reste le mal quand même. 
Il est donc primordial de ne pas lui confier les pleins pouvoirs. 
Pour télécharger, cliquer sur l'image
Au lendemain des élections présidentielles, une fois votre devoir républicain accompli et le barrage au FN réalisé, je vous donne rendez-vous pour les élections législatives: empêchez la France d'être sous le joug de la "Macronite libérale" qui ne fera que nous étrangler, nous pressuriser, nous déshumaniser ! 
Uni-es et rassemblé-es nous formerons une force combative, dans l’enceinte de l’Assemblée nationale avec des député-es communistes et de la France Insoumise. Nous serons les meilleurs garants pour la défense des aspirations du peuple. 
Résolument à vos côtés 
Jean-Paul Trovero

mercredi 26 avril 2017

Marc Eybert-Guillon: pour un développement de l'hôpital public, des Centre de santé

Les personnels hospitaliers se sont particulièrement mobilisé-e-s nationalement le 8novembre 2016 et le 7 mars 2017. 
Le personnel dénonce la dégradation des conditions de travail pouvant conduire au suicide dans certains cas. Le personnel est épuisé par la marchandisation de la santé provoquée par les réformes successives. 
Nous dénonçons ainsi les restructurations et fermetures de lits et services qui provoquent l’exclusion des patients les plus défavorisés comme au CHS psychiatrique de Saint-Égréve ou qui favorise le privé comme à Voiron. 
Au CHU les restructurations, privatisations, fermetures de lits sont organisées sans consulter le personnel, ce que dénoncent tous les syndicats : la finance prédomine sur l’élaboration d’un vrai projet médical et d’établissement. 
Au CHS St Egréve les actions grévistes depuis un mois reçoivent comme seule réponse du directeur, une action au Tribunal de grande instance, comme si on était des voyous ! 
Le financement de l’hôpital ne peut plus se faire à l’acte (T2A) principal facteur de la santé productiviste et mise en concurrence. 
La France est le pays où la progression du nombre d’établissements privés lucratifs se développe le plus (cliniques, EHPAD, associations aide à domicile…) 
Ces groupes comme les labos pharmaceutiques font leurs bénéfices grâce à notre système de protection sociale ( sécu et collectivités locales pour EHPAD et aide à domicile), mais aussi les restes à charges plus acceptables pour les familles

De même en libéral la convention avec les médecins est à revoir ainsi que la liberté d’installation. Le paiement à l’acte est dépassé !
Il faut développer les centres de santé. Celui de Grenoble est menacé par la baisse de subvention du conseil général (passant de plus de 550 000€ à environ 150 000€). Il faut développer l’exercice mixte Hôpital centre santé ou EHPAD centre de santé. 
Marc Eybert-Guillon, Kinésithérapeute au CHU, syndicaliste

vendredi 21 avril 2017

Collectivités locales, l'étranglement par Richard Varonakis

Depuis plusieurs années, la politique de redressement des finances publiques, menée par les gouvernements successifs, touche de plein fouet les collectivités locales et, plus particulièrement, les communes. 
S'il est logique que les communes participent à l'effort national, elles ne doivent pas en être les principaux contributeurs. Les dotations versées par l'État aux communes ne sont pas des subventions mais le budget nécessaire pour que les communes effectuent les tâches en son nom. 
Or, L'État donne moins aux communes et, à l'inverse, leur demande toujours plus, notamment pour faire ce qu'il ne fait plus. Cette baisse de ressources est accentuée par la baisse des participations aux projets communaux des autres collectivités locales (métropoles, conseils départementaux, régions) qui voient, elles-aussi, leurs dotations diminuer. 
Ce changement structurel, réalisé sans aucune concertation, se traduit par une baisse des effectifs dans la fonction publique, et d'une capacité d'investissement dégradée qui conduit, logiquement, à une destruction des emplois, non seulement dans le secteur public, mais également dans le secteur privé et particulièrement dans le secteur du BTP. 
Pour garder leur budget en équilibre, et compte tenu de la réglementation en vigueur, les communes se voient contraintes à ne pas renouveler les départs en retraite, ne pas remplacer les personnels en maladie et diminuer les services. Certaines d'entre elles se sont résignées à fermer des structures et couper les subventions au monde associatif. 

Soyons conscients que ce qui peut paraitre aujourd'hui comme des économies se traduira, immanquablement demain, par des dépenses supplémentaires, que vous devrez directement financer. 
Ne vous y trompez pas, si la méthode n'est pas repensée, nous vivons là les dernières heures du service public de proximité, car celle-ci produit les effets inverses de ce pour quoi elle a été imaginée. La réorganisation des collectivités locales ne doit pas marquer la fin du service public. C'est à vous de choisir. 

Richard Varonakis
Adjoint au Maire de Fontaine

vendredi 14 avril 2017

Jean Paul Trovero, soutien à Myriam Martin et Laurent Jadeau dans la 4ème circonscription

Maire de la ville de Fontaine, Jean Paul Trovero, par sa présence sur le marché et la station de tramway, Louis Maisonnat a tenu à encourager les militant-e-s présents avec Myriam Martin, candidate dans la 4ème circonscription de l'Isère.
Le découpage électoral a coupé la ville de Fontaine, un peu plus de 22 000 habitants, en deux circonscriptions, la 3ème et la 4ème.
Myriam Martin, comme Jean Paul Trovero portent les mêmes valeurs d'humanisme, de solidarités, la même énergie pour s'attaquer aux puissances de la finance.
Bâtir ensemble, une société où les jours heureux deviennent la règle du contrat proposé à notre peuple.
C'est la France en commun qui constitue l'ossature de leur programme, en y liant les spécificités de chacun des territoires.
Louis Maisonnat a été le député communiste, des deux parties de la ville de Fontaine.

mardi 11 avril 2017

Conférence de presse du 11 avril 2017: Porteurs d'espoir, avec un maillage jeunesse et expérience

Conférence de presse de Jean Paul Trovero et de Sophie Mazenot-Chappuy, ce mardi 11 avril 2017 à Fontaine.
Dès le départ, nos candidats se sont situés dans la prolongation de la dynamique de l'élection présidentielle, avec un soutien clair à Jean Luc Mélenchon.
Au fil de la présentation, les propositions portées dans le cadre de cette élection législatives s'inspirant à la fois du programme "La France en commun" et des différents échanges entre grenoblois et habitant-e-s de la rive gauche du Drac !

1. Prendre le pouvoir sur la finance et partager les richesses, pour changer profondément l'utilisation de l'argent des entreprises et des profits, celui des banques et du crédit, lutter sans merci contre l’évasion fiscale et mettre l'argent public au service de la satisfaction des besoins humains et sociaux. Pour cela, il est indéniable que la loi EL Khomry doit être abrogée et remplacée par un nouveau Code du travail, le remboursement à 100% de l’ensemble des soins, l’intégration des mutuelles en lien avec le développement des Centres de santé. La réouverture de lits dans les hôpitaux. Dans le cadre de la proximité, la carte sanitaire nationale devra être revue. Satisfaire les besoins humains et sociaux, ce sera aussi redonner des moyens à la Protection maternelle et infantile, avec plus de puéricultrices, plus de psychologues, etc… Pour cela, il faudra taxer les revenus du Capital au même niveau que ceux des salariés.
2. Tout changer, de la nouvelle République au renouveau de la politique, pour faire entrer la démocratie dans un nouvel âge, plus ouverte sur la société, sur le monde, plus active dans la sollicitation des citoyens. C’est ce que nous appelons la 6ème République. 
3. Investir pour demain, en reconstruisant l'école de l'égalité. Pour cela, il importe de rétablir les moyens financiers aux Zone d’Éducation Prioritaire avec plus d’enseignants, en libérant des logiques de rentabilité la recherche et la création, en créant une sécurité d'emploi et de formation, en mettant la révolution numérique au service du commun. Au volet abordé, lors de la rencontre nationale sur les enjeux des emplois industriels, initié par le Parti communiste français, le 9 mars dernier à Eybens, dans le cadre de la formation, nous rajoutons la nécessité de favoriser les apprentissages. Nous sommes pour la transformation des CDD et temps partiel imposés en CDI et temps complet, notamment sur le secteur tertiaire comme la grande distribution : (Géant, Carrefour, Leclerc, etc…) 
4. Passer aux actes maintenant pour l’égalité femmes-hommes !, en faire une grande cause nationale, avec des moyens publics à la hauteur de cet enjeu. Nous nous battrons pour que le droit à l’IVG soit inscrit dans la Constitution. 
5. Reconstruire une France protectrice et solidaire, avec un nouveau pacte social et républicain avec au cœur la lutte contre toutes les discriminations. Développer tous les services publics, redonner les moyens aux collectivités locales. Investir pour le logement et l’habitat, avec un retour de l’aide à la pierre, la création d’une grande agence foncière nationale. Nationaliser les banques comme BNP Paribas, Société Générale, les autoroutes. Agir pour le maintien des bureaux de poste : sur les 6 menaces de fermetures pesant à Grenoble, 3 concernent notre circonscription : Stalingrad, Eaux Claires et Grand’Place. Vous le savez, depuis de nombreuses années, nous sommes d’ardents défenseurs de la mise en place de la gratuité des transports publics urbains, du ferroutage, avec en toile de fond, la préservation de la santé. 
6. Produire autrement et protéger la planète, avec un nouveau mode de production et un nouveau modèle agricole, fondés sur l'épanouissement humain, la solidarité et l’égalité des territoires. Nous voulons de meilleures garanties de rémunération pour le monde paysan et à l’heure où s’élabore le PLUI de la Métropole grenobloise, nous devons conserver et redonner de nouveaux espaces agricoles pour rapprocher la production des consommateurs. 
7. Mettre la France à l’offensive pour changer l’Europe en engageant notre peuple, meurtri par les politiques libérales en Europe et par le déni de démocratie de 2005, dans une lutte historique pour une Europe solidaire et démocratique. Une France agissant pour la paix et une sécurité mondiale de développement partagé.

Sur la page vidéo, vous retrouverez, les différents thèmes évoqués plus haut.
Ainsi que la réponse à une question sur l'interpellation de la candidate Les Républicains sur la succession à la mairie de Fontaine !

dimanche 9 avril 2017

Premier tract de la campagne de Jean Paul Trovero et de Sophie Mazenot-Chappuy

https://drive.google.com/file/d/0B4leeFzqcAvtSnN3elE4bF9LOG8/view?usp=sharing
Cliquer sur l'image pour télécharger
Le premier tract de campagne des élections législatives est finalisé.
Il sera à la disposition, sous forme papier, dès ce jeudi 13 avril 2017.
Les militant-e-s et celles et ceux qui font le choix de s'engager pour gagner une à une les voix qui peuvent nous permettre de créer la surprise, le 11 juin prochain, auront cet outil à leur disposition. 
Un édito offensif, la biographie de notre binôme, la possibilité de soutenir Jean Paul Trovero et Sophie Mazenot-Chappuy, constituent l'ossature de ce premier matériel de campagne.
Plus tard, lui succédera, un 4 pages, sur notre programme qui s'inspire de la France en commun, avec des propositions spécifiques à notre agglomération.
Dans la dernière ligne droite, le dernier 4 pages comportera les appels à voter, ainsi que des témoignages. Signez, faites signer autour de vous !

samedi 8 avril 2017

Présidentielles/Législatives, une même démarche: créer la surprise le 23 avril et le 11 juin

Hier, sur BFMTV, Pierre Laurent  a répété: "Je crois que ce rassemblement resterait nécessaire. J'espère qu'il ne nous coûtera pas la qualification au deuxième tour. Un rassemblement derrière Jean-Luc Mélenchon est possible, puisqu'il est maintenant largement en tête"
Tôt ce matin, les communistes s'étaient donné rendez-vous au marché de la Place Saint Bruno à Grenoble, pour une distribution de tracts dans le cadre de la campagne autonome du PCF.
Sur les 15 derniers jours, avant le premier tour de l'élection présidentielle, les militant-e-s communistes multiplient les contacts vis à vis des indécis, pour tenter d'assurer la qualification de Jean Luc Mélenchon au second tour .
Créer la surprise, le 23 avril prochain c'est, à n'en pas douter, créer les conditions les plus propices pour essayer de parvenir à envoyer sur les bancs de l'Assemblée Nationale, David Queiros sur la seconde circonscription et Jean Paul Trovero pour la 3ème circonscription.
L'un comme l'autre, figurent parmi les 20 parrains à la candidature de Jean Luc Mélenchon, dans le département de l'Isère et revêtent cette légitimité pour porter les engagements contenus dans notre programme, la France en commun.